Marc Gutekunst

 

Une vie consacrée à l'art de la Vie

Voilà près de trente années que Marc Gutekunst-Gadebled pratique les arts internes chinois.                                                                                                         Il a 20 ans lorsqu'il rencontre Tew Bunnag qui l'initie à cet art ancestral qu’est le travail des souffles internes. Durant dix ans et à nouveau aujourd’hui, parcourant l’Europe, il bénéficie de l’enseignement de ce maître,  disciple de Chögyam Trumgpa et de V.R. Dhiravamsa.

Il sera diplômé de l’école Européenne de Tai Ji Chuan de Tew Bunnag.

 

Médecine Traditionnelle chinoise

De cette transmission, Marc Gutekunst retire les fondements solides d’une pratique qui rassemble le corps et l’esprit au coeur d’un travail exigeant et persévérant. Cette exigence l’amène a consacrer sa vie à l’étude et à la pratique. C’est ainsi, qu’il étudie la médecine traditionnelle chinoise au CEDRE et obtient le diplôme de praticien en médecine traditionnelle chinoise.

Il obtient également le Diplôme National de Médecine Traditionnelle Chinoise et est membre de l’UFPMTC.

 

Le Taoïsme

A l’image des anciens, il nourrit ses différentes disciplines les unes des autres, rejoignant une vision taoïste du monde : « tout est en chaque chose, chaque chose est en tout ». Ses recherches vers la justesse le conduisent à suivre l’enseignement de Jean-Michel Chaumet. Ce dernier lui apporte certaines clefs fondamentales éclairant la pratique du Tai Ji et du Qi Gong. Marc Gutekunst en retire une qualité d’enseignement juste au sein de ces disciplines, permettant aux élèves d’expérimenter la justesse du geste et de bénéficier des bienfaits de l’art interne chinois, tant dans leur corps que dans leur relation au monde. Il transmet cet art alliant le geste à la parole.

Il est diplômé de l’école du « développement de la douceur » Zhiroujia.

Comme il l’explique lui-même, le choix d’étudier les traditions d’Orient et d’Asie, a été motivé par le simple fait que les enseignements se sont transmis sans interruption de génération en génération jusqu’à nos jours. Car souvent ce que nous croyons être nouveau est ce qui a été oublié, ainsi grâce à cette continuité, l’enseignement ne cesse de s’enrichir.

 

Transmettre l'art interne

Le fait de pouvoir expérimenter dans le corps les concepts spirituels est pour lui une garantie d’éthique qui mène chacun à sa propre autonomie. Le maître étant un guide transitoire vers notre propre maîtrise.

Il est titulaire du D.I.F. (Diplôme d’Instructeur Fédéral) en Wushu.

 

Pratique qi gong

 

Professeur de Zhi Neng Qi Gong

Il étudie et enrichit sa pratique avec l’enseignement des professeurs Zhang wen Shun, Wei Qi Feng, Xi Xiao Feng et Tao Qing Yu disciples de maître Peng He Ming, créateur du Zhi Neng Qi Gong (le Qi Gong de l’intelligence du coeur).  Un travail des souffles internes qui améliore, entr’autre, la pratique de la médecine traditionnelle chinoise, ramenant là, à la source des connaissances. Cette pratique a, pour lui, la valeur d’un travail d’orfèvre, reliant l’intérieur et l’extérieur; développant une perception sensorielle des plus fines.  C’est ici une pratique relevant de la voie du milieu, un labeur alchimique pour lequel le corps est l’athanor. Il enseigne dans le cadre de ses cours hebdomadaires le Zhi Neng Qi Gong.

Il apportera sa contribution et son enseignement à l’école de médecine chinoise et de Qi Gong jusqu’en 2014.  Il choisit aujourd’hui de reprendre son indépendance afin de sauvegarder une éthique plus claire et en correspondance avec son cheminement.

Pratique qi gong

 

Alchimie occidentale et alchimie taoïste

En 1998, son chemin  croise celui de Patrick Burensteinas et de l’alchimie occidentale, dont il suit, depuis, l’enseignement . Un Art dans lequel tout principe se vérifie dans la matière ne pouvait qu’enrichir le travail de Marc Gutekunst et aller dans le sens de ses études.   C’est pour lui, l’occasion de relier les traditions pour rejoindre La Tradition. Car il est évident, à son avis, que de tout temps l’Homme, en observant la nature, a trouvé la meilleure manière de vivre en harmonie avec le monde. Alchimie occidentale et art interne chinois, tels qu’il les pratique, se trouvent en un même esprit et il n’hésite pas à les faire se côtoyer, rassemblant et unifiant ce que bon nombre sépare et isole. Sa force est de gommer les frontières et de faire des différences autant de richesses offrant, par leurs formes, autant d’outils possibles. Des outils qu’il transmet afin que chacun puisse trouver son propre chemin et la possibilité de se connaître, de devenir ce qu’il est. Dans cet esprit de rechercher l’équilibre en toute chose, il pratique et enseigne « la Trame » ainsi que la « la voie de l’équilibre » (lettres hébraïques dansées), créées par Patrick burensteinas.

Il est des parcours qui courent le monde, tel que celui de Marc Gutekunst.